Comment est fabriquée la piscine container KASEO ?

La fabrication d’une piscine conteneur KASEO suit un process rigoureux de fabrication. Au terme des différentes étapes, la piscine subit un test d’étanchéité et un dernier contrôle qualité avant d’être livrée.

Choix du container

KASEO sélectionne un container neuf : vingt pieds ou quarante pieds en fonction de votre projet. Conçu au départ pour le transport maritime, la coque du container est en acier corten : une nuance d’acier autopatinable c’est à dire très résistance à la corrosion. La forme et l’épaisseur des plaques de la coque mécano-soudée lui confèrent la solidité et la robustesse nécessaire à la fonction du container. Cette solidité et cette robustesse constituent des atouts pour la future piscine.

Découpe et chaudronnerie

Le container est coupé en deux. La demi-coque obtenue est rigidifiée côté coupe par une ceinture mécano-soudée réalisée à partir de profilés métalliques. Cet élément participe aussi à l’esthétique de la piscine container.
D’autres profilés métalliques placés latéralement à l’extérieur complètent et renforcent la structure.

La séparation entre le bassin et le futur local technique est aussi réalisée lors de cette étape.

Lorsque la piscine est remplie, les parois latérales subissent un gradient de pression important. La solidité et la limitation des déformations des piscines container KASEO est validée par les calculs de résistance des matériaux et de déformation effectués par un Bureau d’Etudes.

Grenaillage et peinture anti-corrosion

Cette étape se passe en plusieurs phases :

  • Le grenaillage complet de la coque de façon à remettre l’acier à nu, à enlever toute trace éventuelle d’oxydation et de résidus et de créer la rugosité nécessaire pour l’accroche de la première couche de peinture
  • La pose d’une couche primaire de peinture epoxy
  • La pose de la couche de finition en peinture polyuréthane

Préparation du bassin,
du local technique et de la plage

Le volume du bassin est délimité par une enveloppe fabriquée en panneaux composites imputrescibles déposée et fixée à l’intérieur de la coque. Cette enveloppe permet d’avoir des surfaces planes sur toutes les faces du bassin.
Ensuite, c’est la pose du feutre antibactérien et enfin la pose du liner 85/100.
Les ouvertures destinées à accueillir les skimmers, buses de refoulement, prise balai ou bonde de fond sont soigneusement découpées.

Côté local technique, l’ensemble des équipement est installé : tableau électrique, pompe de filtration, filtre, etc.
Le sol est protégé par une tôle larmée.

Enfin, les lames de bois exotique sont posées pour créer une plage au dessus du local technique.

Mise en eau

Le bassin est progressivement mis en eau pour sceller de manière étanche toutes les pièces liées au circuit de filtration ou d’éclairage.

Test d’étanchéité et contrôle qualité

La piscine est mise en eau pendant 36 heures pour vérifier son étanchéité.
Elle subit également un dernier contrôle qualité avant de sortir de l’atelier.